Vous êtes prêts à partir ?

C’est par ici !

J'ai une question
Créer mon voyage
Questions fréquentes

Aussi vous pouvez nous appeler au 05 59 59 47 86

Costa Rica

San José :

Vol depuis la France :

11h20

Ainsi sonne le Costa Rica :

Sa meilleure présentation reste son nom : littéralement  « la Côte Riche ».

De tous les paradis naturels connus, le Costa Rica impressionne par son exubérance.

Des plages paradisiaques aux volcans, des rivières d’eaux vives aux forêts enveloppées de brume, cette vie sauvage a tout pour faire rêver les amoureux de la nature.

Vivre le frai des tortues, faire du rafting sur la rivière Pacuare, plonger dans les eaux de l’île du Gouffre ou partager une journée avec les Bribris : les expériences au Costa Rica sont infinies.

C’est sans aucun doute le cadre idéal pour profiter d’une éco-aventure complète en pleine nature.

Si vous cherchez le paradis, vous cherchez le Costa Rica.

Costa Rica
Région du Pacifique NordRégion du Pacifique SudRégion du Pacifique CentralRégion de la Valle CentralRégion des CaraïbesRégion Nord

Région du Pacifique Nord

Provinces : Guanacaste et Peninsula de Nicoya

Les meilleurs endroits et activités dans la région du Pacifique Nord

  • Plage de Tamarindo, la plage la plus écologique du Costa Rica
  • La forêt tropicale de Monteverde
  • La plage de Samara, avec son sable clair et ses eaux calmes
  • Sortir des sentiers battus dans le secteur de Cañas
  • Les grottes du parc national de Barra Honda
  • Promenade dans le cratère du volcan Miravalles
  • Observez les tortues luths nicher dans le parc marin national de la tortue luth.
  • Explorez la beauté du parc national de Rincon de la Vieja.
  • Le parc national de Santa Rosa et ses plages presque inconnues.
  • Llanos de Cortez et sa spectaculaire cascade.
  • La Plage de Montezuma et la Réserve Naturelle Absoluta de Cabo Blanco
  • Partagez des expériences avec les familles de la communauté de l'île de Chira.
  • Le Refuge National de Vie Silvestre Curú

 

Voir nos voyages pour cette région

 

Région du Pacifique Sud

Provinces : Puntarenas

Les meilleurs endroits et activités dans la région du Pacifique Sud

  • Parc national du Corcovado et ses richesses naturelles.
  • Découvrez le Costa Rica le plus sauvage à Bahía Drake .
  • La zone humide de Terraba-Sierpe, la plus grande du Costa Rica
  • Observez les baleines à bosse dans le Parc National Marino Ballena.
  • La plage paradisiaque de Punta Uvita
  • Découvrez le Costa Rica le plus authentique à la Réserve Indigène Boruca.
  • Plage Baleine et les rochers Tres Hermanas
  • L'île de Caño et les sphères de pierre
  • Surfez à Playa Dominical et Playa Dominicalito
  • Les vagues spectaculaires de Playa Dominical
  • Partagez une expérience avec la communauté indigène d'Alto Laguna.
  • Admirez les chutes de Nauyaca
  • Promenade le long des sentiers du Parc National de Chirripó
  • Goutez un bon café récolté sur les pentes de l'Agua Buena.
  • Promenade aux cascades El Progreso.

 

Voir nos voyages pour cette région

 

Région du Pacifique Central

Province : Puntarenas

Les meilleurs endroits et activités dans la région du Pacifique Central

  • Parc national de Manuel Antonio et ses plages
  • Les crocodiles de la rivière Tárcoles
  • Les forêts du Parc National de Carara
  • Rafting sur la rivière Savegre
  • Palo Seco Estero Plages et les mangroves d'Estero Damas
  • Observez le nid des tortues à la Réserve Nationale de faune de Finca Barú.
  • En savoir plus sur l'histoire précolombienne dans le parc national de Guayabó
  • Quepos et la Plage de Boca Vieja
  • Surfez à la plage Espadilla

 

Voir nos voyages pour cette région

 

Région de la Valle Central

Provinces : San José et Cartago

Les meilleurs endroits et activités dans la région de la Valle Central

  • La capitale du pays, San José
  • La Zone des Saints : Copey, San Marcos de Tarrazú et San Pablo de León Cortés
  • Paysages du volcan Irazú
  • Observation des oiseaux dans la vallée de Copey
  • Le riche café de la Vallée de Santa María de Dota
  • Un bain dans les eaux thermales de la vallée de l'Orosi
  • Connaître les secrets du café à San Gerardo de Dota
  • Rafting dans les eaux vives de la rivière Paucare
  • A la recherche du quetzal dans le Parc National de Quetzales
  • Voir en un coup d'œil le Pacifique et les Caraïbes au sommet du Cerro Buena Vista
  • La culture de la communauté de la réserve indigène de Quitirrisí
  • Perdez-vous dans l'histoire des ruines d'Ujarrás.

 

Voir nos voyages pour cette région

 

Région des Caraïbes

Province : Limón

Les meilleurs endroits et activités dans la région des Caraïbes

  • Traversez les canaux du Parc National du Tortuguero
  • Les couleurs de Puerto Viejo de Talamanca
  • Punta Cahuita et ses récifs coralliens
  • Profitez de la beauté de Playa Negra
  • Visitez le Sanctuaire des Perezososos et apprenez comment les protéger.
  • Apprenez les traditions des Indiens Bri Bri Bri
  • Observez le nid de la tortue luth au refuge faunique Gandoca-Manzanillo.
  • Détente à la Barra del Colorado National Wildlife Refuge
  • Les îles d'eau douce d'Isla Brava et Isla Calero.
  • Vivez l'environnement Rastafari de Puerto Viejo de Talamanca.

 

Voir nos voyages pour cette région

 

Région Nord

Provinces : Alajuela et Heredia

Les meilleurs endroits et activités dans la région Nord

  • Le Parc National Volcan Arenal et La Fortuna
  • Les roues colorées du chariot de Sarchi.
  • Un bain dans les eaux thermales de la rivière Tabacón.
  • Le lagon du Cerro Chato
  • La réserve indigène Maleku et ses traditions ancestrales
  • Le Parc National du Tenorio et Río Celeste
  • Se promener en bateau sur la lagune d'Arenal
  • Observez les oiseaux au refuge faunique Caño Negro
  • Les paysages uniques des cascades de Toro Amarillo et de Río Agrio.
  • Les plantations de bananes de Puerto Viejo de Sarapiquí
  • Le Volcan Poas et son cratère, le plus grand du monde

 

Voir nos voyages pour cette région

 

1. Informations sur le Costa Rica

Population : 4 906 millions d’habitants
Superficie: 51,100 km2
Capitale : San José
Division : 7 régions
Gouvernement : République multipartite présidentielle

Villes principales :
– Région du Pacifique nord : Liberia, Tamarindo, Samara, Mal Pais,
– Région nord : Arenal, Los Chiles
– Région du Pacifique central : Puntarenas, Tambor, Jaco
– Région de la vallée centrale : San José, Alajuela
– Région du Pacifique sud : Golfito, Corcovado
– Région des Caraïbes : Tortuguero, Puerto Viejo

Aéroports internationaux : Ville de Liberia (LIR), Limón (LIO), Santamaria (SJO), San José (SYQ)

Décalage horaire :
Par rapport à la France :
San José : 8 heures de moins (- 6UTC)

Électricité : Prise américaine – 110 V

Indicatif téléphonique international : + 506

Retour au sommaire

2. La meilleure saison pour visiter le Costa Rica

D’une certaine manière, le Costa Rica est différent de presque tous les autres pays du monde. Il est composé de nombreuses différentes zones climatiques, ce qui crée aussi beaucoup de microclimats en son sein. Contrairement à la France, il n’y a pas de véritable saison hivernale. Il est classé comme pays tropical en raison de sa proximité avec l’équateur.

Ce pays est plus ou moins divisé en deux saisons, une saison sèche, souvent appelée la haute saison, et une saison des pluies, souvent appelée la saison verte.

La meilleure période pour se rendre au Costa Rica est de décembre à avril, pendant la saison sèche. Les quelques pluies de cette saison vous permettront de passer d’excellentes vacances sur la plage ou d’explorer ses paysages. Si vous voulez explorer la jungle ou surfer sur la côte Pacifique, la saison des pluies est la meilleure option, de mai à novembre.

On dit que le meilleur climat du pays est dans la vallée centrale de San José, avec sa brise et ses températures autour de 22 ° en moyenne. Dans ce que l’on appelle les hautes terres, la température moyenne est de 13°. Au niveau de la mer, également connu sous le nom de basses terres, la température moyenne est d’environ 26°.

Retour au sommaire

3. Aires protégées

Environ 20% du territoire du Costa Rica est composé de réserves et de parcs nationaux, dont deux parcs déclarés « sites du patrimoine mondial » par l’UNESCO. Cela signifie que l’accès aux parcs et réserves est facile de n’importe où dans le pays, faisant du Costa Rica la destination idéale si vous voulez être entourés par la nature.

Surnommé “la Suisse de l’Amérique latine” le pays compte 34 aires protégées dont 20 parcs nationaux, 7 refuges de protection de la faune et de la flore ainsi que 5 réserves biologiques.

  • Le Parc National de l’Arenal (La Fortuna)
  • Le Parc National de Cahuita (Limón )
  • Le Parc National de Guanacaste (province de Guanacaste)
  • Le Parc National marin de Las Baulas et le Refuge de la faune Silvestre Tamarindo (Playa Grande)
  • La Réserve Nationale de Absoluta de Cabo Blanco (province de puntarenas)
  • La Parc National de Barra Honda (province de Guanacaste)
  • La Parc National de Palo Verde (province de Guanacaste)
  • La Réserve Biologique de Lomas Barbudal (province de Guanacaste)
  • Le Refuge de la faune Silvestre Ostinal (province de Guanacaste)

Et comme nous partageons votre inquiétude quant à l’avenir de la planète, partez à la découverte de la nature flamboyante du Costa Rica tout en la protégeant.

Retour au sommaire

4. Tourisme responsable au Costa Rica

Le Costa Rica est l’un des pays les plus riches en biodiversité au monde. Il abrite environ 500 000 espèces différentes, soit environ 4 % du total mondial. Une grande partie de la biodiversité du Costa Rica se trouve dans les parcs nationaux. Ces parcs couvrent 25 % de la superficie du pays !

Depuis déjà presque 50 ans le Costa Rica, ayant pris conscience de ses richesses naturelles incommensurables, a décidé de se tourner vers la protection et la valorisation de ces dernières. Afin de protéger ses terres, il est devenu pionnier en matière d’écotourisme.

L’Institut du Tourisme Costaricien (ICT) a mis en place en 2011 le label Certification de Tourisme Durable afin de trier et différencier les entreprises touristiques en fonction de leur degré d’implication dans la préservation de l’environnement.
La Bandera Azul Ecológica (Drapeau Bleu Ecologique) est un label décerné annuellement pour les communautés qui s’engagent dans le développement durable (gestion des déchets ou protection des ressources naturelles). Cette action gouvernementale suit des critères rigoureux et a pour but de transmettre un environnement préservé aux générations à venir.
Mais les initiatives ne sont pas seulement étatiques et de nombreux particuliers, hôtels, associations et coopérations suivent l’exemple.

Vous trouverez une large offre d’activités s’inscrivant dans le cadre de la protection de l’environnement et des paysages incroyablement sauvages de ce territoire, ainsi que de nombreux hébergements de type écolodge pour visiter ces terres tout en les respectant.

Retour au sommaire

5. Ecotips

Avec la nature

  • Utilisez des protections solaires et des répulsifs anti-moustiques biodégradables. Les produits non biodégradables sont très nocifs pour l’environnement, en particulier au contact de l’eau : fleuves, plages, cenotes ou lacs.
  • Saviez-vous qu’une paille met 100 ans à se désintégrer ? Préférez donc vos boissons sans paille.
  • Voir des animaux en liberté est une expérience unique ! Pour leur bien, merci de ne pas interagir avec eux. Si les toucher ou les nourrir semble anodin pour vous, cela peut être mortel pour eux (risque de maladies ou de dépendances alimentaires).
  • Si vous voyez un animal blessé ou en détresse, composez le 911 depuis votre carte SIM costaricaine.
  • Évitez les lieux et les spectacles où des animaux sont exploités (delphinariums, zoos ou tout autre endroit où ils sont privés de liberté). Les animaux ne devraient jamais faire partie du spectacle.

 

Avec la population locale

  • Oubliez vos préjugés : vous trouverez ici des coutumes et des croyances différentes des vôtres. Ne les jugez pas, c’est là toute la richesse de ce voyage.
  • Afin d’éviter tout malaise, demandez leur autorisation aux personnes avant de les photographier. Dans certains endroits du pays l’utilisation des appareils photo est restreinte ou interdite.

 

Dans votre hébergement

  • Ne changez pas quotidiennement les serviettes et le linge de lit. Économisez ainsi l’eau et la lessive.
  • Éteignez les lumières inutiles pour éviter le gaspillage d’énergie.

 

Achats

  • Préférez les magasins locaux aux grandes chaînes, vous soutiendrez ainsi l’économie locale.
  • Délaissons les produits fabriqués à la chaîne à des milliers de kilomètres et ramener des souvenirs locaux.
  • Les meilleurs prix sont toujours sur les petits marchés locaux. Essayez et vous aurez une véritable expérience authentique
  • Les déchets qui polluent le moins sont ceux qui ne sont pas produits ! Essayez d’éviter la consommation inutile et de réduire l’utilisation des plastiques.
Retour au sommaire

6. Le climat

Température moyenne en 2018 : La plus haute
Température moyenne en 2018 : La plus basse
Lever du soleil
Coucher du soleil
Retour au sommaire

7. La langue

Combien de langues sont parlées au Costa Rica ? La plupart des habitants ne connaissent pas le nombre exact ; certains pourraient croire qu’il y en a seulement une, deux ou trois en se souvenant d’une langue indigène. En fait, sept langues sont parlées  : l’espagnol, le bribri, le guatuso (ou malecu), le créole de Limon, le guaymi (ou gnöbe), le lesco et le cabécar. Toutes vivent, bien que certaines soient en voie de déplacement ou d’extinction.

L’espagnol est la langue officielle et la plus parlée, bien que vous n’aurez aucun problème à communiquer en anglais. C’est une langue totalement habituelle dans les circuits touristiques du pays. Il se peut même que dans certaines régions touristiques, vous trouviez de nombreux dépliants d’informations ou des menus de restaurant rédigés en anglais. En outre, dans certaines régions des Caraïbes, principalement dans la province de Limon, un dialecte en anglais est appelé « créole anglais » ou « créole limonense ». Il fut apporté au Costa Rica par des immigrants jamaïcains au XIXe siècle. Le français, deuxième langue enseignée dans les écoles, peut également être compris dans certains cas.

L’espagnol parlé au Costa Rica préserve les archaïsmes et est truffé d’expressions et de tournures qui le rendent très caractéristique.

Retour au sommaire

8. Visas et documents

Pour tous les ressortissants européens, il ne vous sera pas demandé de visa pour un séjour touristique inférieur à 90 jours dans la mesure où votre passeport a une validité de 3 mois minimum. Par ailleurs, le passeport biométrique n’est pas requis pour entrer sur le territoire. Néanmoins, nous vous conseillons d’en avoir un car de nombreux vols depuis l’Europe font escale aux Etats-Unis qui, quant à eux, l’exigent.

Autre prérequis pour voyager au Costa Rica : la solvabilité économique d’un montant de 100 dollars américains minimum par mois de séjour. Vous devrez prouver que vous êtes solvable et avez pour cela diverses possibilités :

  • en présentant la somme en liquide (ce que nous vous déconseillons à cause des pick pockets aux aéroports).
  • en utilisant des traveller’s chèques.
  • en présentant votre carte de crédit ainsi qu’une attestation de crédit réalisée par votre banque.
  • en présentant vos relevés bancaires des 3 derniers mois.

Par ailleurs, vous devrez obligatoirement posséder un billet d’avion indiquant la date de votre retour ou un billet de continuité de voyage, indiquant la destination suivante ainsi que la date du départ.

Pour quitter le Costa Rica vous devrez vous acquitter d’une taxe de sortie que ce soit via voie aérienne ou via voie terrestre. La taxe de sortie par voie aérienne s’élève à 29$ (la plus basse des pays d’Amérique latine qui l’ont mise en place). Certaines compagnies aériennes l’incluent dans le prix final de votre billet, veillez donc à vous en assurer. Si cet impôt n’est pas compris dans le prix de votre billet, vous pourrez le payer en espèces ou en carte de crédit dans les établissements (banques, hôtels, agences de voyage) de réseau de paiement affilié dont certains permettent le paiement en ligne. La taxe de sortie par voie terrestre, quant à elle, est de 7$ et vous pourrez la payer dans les agences et postes disposés par l’organisme de perception autorisé (Bancrédito) ou aux guichets automatiques, situés dans les postes-frontières (Paso Canoas, Río Sereno-Sabalito, Sixaola, Peñas Bancas).

Dernier prérequis : le certificat international contre la fièvre jaune. Sans cela, vous vous verrez refuser l’entrée sur le territoire pour raisons sanitaires.

Vous pourrez circuler avec votre permis de conduire national sur l’ensemble du territoire costaricain.

 

Petit conseil : Nous vous recommandons de faire des copies de vos documents importants (passeport, billets d’avion) et de les conserver précieusement. Les passeports ont une grande valeur sur le marché noir et sont ciblés par les voleurs : gardez-les en lieux sûrs !

Retour au sommaire

9. Adresse utiles

Au Costa Rica

Ambassade et consulat de France
Adresse : De la Mitsubishi – 200m sud et 25m ouest – Curridabat, San José
Site web : https://cr.ambafrance.org/
Téléphone : (+506) 22 34 42 01
Téléphone d’urgence (aux heures de fermeture de l’ambassade) : (+506) 8820-6017

Consulat Général de France
Adresse : De la Mitsubishi – 200m sud et 25m ouest – Curridabat, San José
Site web : https://cr.ambafrance.org/Contacto-en-consulado
Téléphone : (+506) 22 34 42 06
Horaire : Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 sans rendez-vou, et les après-midi sur rendez-vous.

 

En France

Ambassade et consulat du Costa Rica à Paris
Adresse : 4 square Rapp, 75015, paris
Site web : https://www.facebook.com/CostaRicaFrance
Téléphone : 01 45 78 96 96
Horaires : Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00.

Consulat Général du Costa Rica à Paris
Adresse : 78 avenue Emile Zola, 75015, Paris
Téléphone : 01 45 78 61 61

Retour au sommaire

10. Vaccinations et santé

Vaccinations

Comme précisé un peu plus haut, seul le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour voyager au Costa Rica. Toutefois, par précaution, nous vous conseillons :

  • D’avoir vos vaccins à jour (en savoir plus) : notamment la typhoïde, les hépatites A et B, la rage, le triple virus (rougeole, oreillons et rubéole) et la grippe.
  • De prendre les précautions nécessaires pour éviter les moustiques et leurs piqûres, comme l’utilisation d’insectifuges et de moustiquaires biodégradables. La dengue et la chikunguña, deux maladies transmises par les moustiques, sont également présentes.
  • D’emporter avec vous des remèdes ou une trousse de premiers soins contre la diarrhée du voyageur.

 

Pharmacie basique recommandée

  • Anti-inflammatoires
  • Antidiarrhéiques
  • Analgésiques
  • Antihistaminiques
  • Sérums oraux
  • Protection solaire biodégradable
  • Répulsif anti-moustiques biodégradable

Ces produits sont aussi disponibles dans les pharmacies locales.

Retour au sommaire

11. Argent, budget et prix

Argent

La monnaie officielle du Costa Rica est le colón costaricain, identifié par le symbole : « ₡ ». La nature et la biodiversité sont d’une importance telle au Costa Rica que vous trouverez sur chaque face des billets un animal emblématique du pays. Cliquez ici pour savoir le taux de change du jour.

Vous pourrez changer vos euros dans les banques “Banco de Costa Rica” et “Banco Nacional” présentent dans les grandes villes et ce sans frais bancaires. Pour cela vous devrez vous munir de votre passeport. Il faudra néanmoins vous armer de patience car il y a généralement de l’attente. Vous pourrez également retirer de l’argent sur place dans les distributeurs.

Si vous voyagez hors des grandes villes, prévoyez de l’espèce car dans certaines régions cela peut être difficile de trouver des distributeurs, qui peuvent rapidement être vides.

Le paiement par carte est courant au Costa Rica. Vous pourrez facilement régler vos achats mais, en contrepartie, vous aurez des frais bancaires supplémentaires (2-3% par transactions).

 

Budget et prix

En général, les prix au Costa Rica sont un peu plus élevés que dans les autres pays d’Amérique latine. En effet, le niveau de vie de la population locale est plutôt correct.

De manière générale, choisissez plutôt des moyens de transport groupés (transport en commun, location de véhicule à plusieurs) ainsi que des visites de groupes si vous souhaitez limiter votre facture.

Pour un hébergement bon marché, comptez entre 17 et 43 euros (prix sans taxe). Pour les hébergements les plus onéreux, comptez entre 68 et 103 euros.
La gastronomie en voyage est d’une importance vitale et le prix des aliments peut varier selon l’endroit où ils sont consommés. La différence entre manger dans un hôtel cinq étoiles et manger dans un « soda » (lieu de restauration typique en dehors des circuits touristiques) peut être considérable. Pour un repas à prix moyen, comptez entre 8 et 15 euros. Vous pouvez également trouver des repas moins onéreux pour environ 7,5 euros.

Pour vos différentes activités, comptez en moyenne entre 10 et 15 euro pour des entrées dans des parcs nationaux, par exemple.

Vous remarquerez qu’assez souvent les prix dans les hôtels et restaurants sont affichés en dollars américains.

Attention : dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, des taxes de l’ordre de 10 à 13 % s’appliquent. S’il n’est pas indiqué que le service est inclus, il vous faudra laisser 10% supplémentaire de pourboire ou vous acquitter de la taxe hôtelière de 13%.

Retour au sommaire

12. La sécurité

Le Costa Rica est un pays sûr de manière générale et le plus sûr d’Amérique centrale. Comme dans le reste du monde, il reste préférable de respecter les règles de sécurité de base :

  • Soyez très vigilant face à des actes de petite délinquance.
  • Évitez de porter et montrer publiquement des objets de valeur.
  • Évitez de vous promener dans les rues et les quartiers isolés ou mal fréquentés des grandes villes.
  • Évitez les zones comme les banlieues, les villages éloignés ou les routes peu fréquentées.
  • Déplacez vous avec une photocopie de vos papiers d’identité et, si votre chambre dispose d’un coffre, utilisez-le pour les mettre à l’abri.
Retour au sommaire

1. La musique

Au Costa Rica, vous pourrez découvrir la musique populaire indigène dans les villes de tout le pays, souvent accompagnée de danses traditionnelles. Ce genre puise dans de nombreuses origines différentes pour créer le son qu’il a aujourd’hui. Les Indiens faisaient de la musique dans la région depuis des milliers d’années et avaient développé leurs instruments et leurs gammes. Si sont ajoutées les traditions musicales des Espagnols à leur arrivée.

2. Les coutumes

Vous le verrez rapidement, les Costaricains ont une manière bien particulière d’indiquer les adresses. On en distingue deux : l’une par coordonnées numériques et l’autre “à la tica” (c’est-à-dire par référence à un point précis).
Les adresses “à la tica” se composent de panneaux se référant à des caractéristiques géographiques, des anecdotes, des personnages célèbres (ou populaires) ou même des établissements commerciaux, à partir desquels est indiqué le nombre de mètres ou de blocs à parcourir pour atteindre la destination, selon un axe spécifié par des points cardinaux.
Petite précision : si vous donne rendez-vous à “la fabrique Coca Cola” de San José, sachez qu’il s’agit en fait de la gare de la ville, anciennement usine Coca Cola.

3. L'espagnol-costaricain

Si le Costa Rica est de petite taille, chaque province possède des caractéristiques distinctes dans sa façon de parler, son accent et sa phonétique.

Voici quelques mots et expressions propres au pays :

  • « ¡ Pura Vida ! » : Utilisée comme salutation, voire comme remerciement.
  • « Tuanis » : Utilisée pour montrer de l’enthousiasme ou de l’admiration.
  • « Mae » : Pour faire référence à des amis ou à quelqu’un en général.
  • « ¡ Qué guava ! » : Quelle chance !
  • « Ahí los vidrios » : Manière de dire “je vois”, “je comprends”
  • « Amarrar el perro » : Ne pas payer une dette.
  • « Freno de mano » : Le partenaire de quelqu’un.
  • « La señora de los frescos » : La pluie.
  • « Un blanco » : Un cigare.

4. Les traditions

Les coutumes et traditions du Costa Rica rendent compte d’un pays heureux. Combinés avec son incroyable beauté naturelle, la diversité des paysages et le plaisir illimité, c’est la population du Costa Rica et la culture de métissage qui font de ce pays un endroit incroyable. Les Costaricains sont généralement amicaux, aimant le plaisir, polis et courtois. Vous pouvez vous attendre à être les bienvenus où que vous alliez. Le peuple du Costa Rica est très sociable et apprécie les réunions et les célébrations de toutes sortes.

Une des grandes traditions est la romería. Il s’agit d’une marche qui commence avant le 2 août, de n’importe où dans le pays à la Basilique des Anges (église catholique située au centre-ville de Cartago). Cependant, la plupart des gens quittent la ville de San José, capitale du Costa Rica. L’objectif est de parcourir près de 22 kilomètres avant le 2 août, pour arriver à la messe célébrée ce jour-là par l’archevêque du diocèse dans la basilique, en l’honneur de la Vierge des anges, patronne du Costa Rica depuis 1824.

Cette marche multitudinale convoque des milliers de fidèles qui viennent remercier pour les faveurs reçues. La pénitence la plus courante est de s’agenouiller de l’entrée du temple à l’autel.

Le nom de cette fête religieuse est dû au fait que la date de la découverte de l’image coïncide avec la célébration franciscaine de Santa María de los Ángeles.

5. Le proverbe

« El que se va para Limón pierde su sillón”

Traduction : Celui qui va à Limón perd son fauteuil.

Signification : La personne qui abandonne ou néglige un poste ou un privilège le perd au profit d’autres plus éveillées.

Le Costa Rica vous tend les bras ?

Créons ensemble le voyage qui vous ressemble.

D'autres pays ?